Situation d'apprentissage-évaluation


Année, cycle
  • Primaire 6, cycle 3

Discipline(s)
  • Science et technologie

Durée
  • 4 périodes de 75 minutes

Mise à jour
  • 14 mars 2017


Résumé

Afin de favoriser le rapprochement des jeunes avec la nature et de les initier à des manières citoyennes de s'engager pour la protéger, nous proposons cette situation d'apprentissage sur la protection de la biodiversité du Saint-Laurent. Nous misons ici sur le rapprochement entre l'éducation à l'environnement et au développement durable et l'éducation aux sciences, et visons la formation de jeunes citoyens cultivés, ouverts, confiants et critiques. Nous leur présentons des connaissances actuelles sur le fleuve et sa biodiversité et soulevons également quelques enjeux liés à l'intensification du transport maritime, comme la pollution sonore que cela engendre et ses conséquences sur les mammifères marins. Nous demandons aux élèves de repérer l'origine de différents objets de consommation courante chez eux pour leur faire prendre conscience du transport que leur commerce suppose. Nous les initions également à des pratiques de recherche et au travail de personnes engagées à veiller à la préservation de la biodiversité marine du Saint-Laurent afin de proposer aux élèves des exemples d'engagements professionnels et citoyens intéressants et porteurs.

À la suite de cette activité, les élèves seront en mesure de définir les caractéristiques principales du béluga et ainsi que celles d'un habitat de qualité. Ils auront également été invités à faire un travail de recherche sur une autre espèce animale du Saint-Laurent. À partir de l'identification de l'origine de produits de consommation courante qu'ils auront repérés chez eux, ils auront pris conscience : 1) que la consommation de ces produits au Québec implique qu'ils soient transportés sur de longues distances et en particulier sur le Saint-Laurent, 2) de l’importance et de l’intensification du transport maritime sur le Saint-Laurent et de ses fonctions, notamment commerciales, et enfin, 3) ils auront précisé par écrit une manière de s'engager qui leur convient pour protéger la biodiversité du Saint-Laurent. 


Crédits

Idée originale : Barbara Bader et Émilie Morin

Coordination : Barbara Bader

Révision didactique : Barbara Bader

Mise en page : Émilie Morin et Isabelle Arseneau

SAÉ réalisée en 2015 dans le cadre des activités de la Chaire de leadership en enseignement des sciences et développement durable, grâce à une subvention du programme Novascience du Ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation, et grâce également à la collaboration des enseignants de 6ème année de l'école primaire internationale Saint-François-Xavier de Rivière-du-Loup et de celle de membres du réseau notregolfe.ca.

SAÉ réalisée dans le cadre des activités de la Chaire de leadership en enseignement des sciences et développement durable.